Cahiers d'histoire du Cnam, vol. 9-10 2018/1

Former la main-d’oeuvre industrielle en France. Acteurs, contenus et territoires (fin xixe et xxe siècles) – I/II

30 juin 2018
31 mars 2019

Coordonné par Clair Juilliet et Michaël Llopart, ce numéro des Cahiers d'histoire du Cnam se penche, dans un dossier spécial (1er d'un double volume) sur l’histoire de la formation professionnelle initiale et continue en milieu industriel (fin XIXe et XXe siècles), qui se situe au coeur des enjeux de la vie économique et sociale. Il contient également 2 varia : sur la médiation culturelle et la démocratie technique.

Sommaire

Dossier
Former la main-d’oeuvre industrielle en France. Acteurs, contenus et territoires (fin xixe et xxe siècles) – I/II

pp. 9-28 : Introduction au premier volume, Clair Juilliet et Michaël Llopart
pp. 29-42 : "Le poids des organisations professionnelles de la métallurgie dans la genèse et la mise en place de la loi Astier", Danièle Fraboulet
pp. 43-60 : "L’Institut national des industries et arts graphiques (1937-1983) : stratégies autour d’un modèle de formation", Marie-Cécile Bouju
pp.  61-78 : "La formation professionnelle des mécanographes : de la spécialisation sur machine à l’émergence d’une qualification générale (1945-1965)", Cédric Neumann
pp. 79-102 : "La formation professionnelle des ouvriers mineurs, entre qualification et conversion (1938-2000)", Jean-Louis Escudier
pp. 103-124 : "De l’enseignement professionnel aux savoirs éclectiques. Les Bourses du travail et l’éducation (1887-1914)", David Hamelin
pp.  125-148 : "Le syndicalisme de l’enseignement professionnel public à la fin du xxe siècle : un témoignage des évolutions relatives à la formation professionnelle industrielle en France", Olivier Chaïbi
pp. 149-166 : "Les inspecteurs départementaux de l’enseignement technique et les besoins de formation dans l’industrie en France (1888-1946)", Stéphane Lembré
 

Varia

pp. 169-188 : "La médiation culturelle : du concept à l’activité", Jamila Al Khatib et Marie-Josée Gacogne
pp. 189-195 : "La démocratie technique", Adeline Barbin